vendredi 30 septembre 2022

Génomes d'individus Ashkénazes du Moyen-âge retrouvés au fond d'un puits de Norwich en Angleterre

En 2004, des travaux dans le centre de Norwich en Angleterre proche du centre commercial de Chapelfield, ont mis au jour des squelettes. Les fouilles archéologiques qui ont suivi ont permis de découvrir la base d'un puits contenant les restes mélangés d'au moins dix sept individus. Le grand nombre d'enfants et la position des restes suggèrent que ces individus ont été victimes d'un événement mortel comme une famine, une maladie ou un meurtre de masse. Les restes de céramiques retrouvés dans ce puits sont datés entre le 12ème et le 14ème siècles. Les premières datation radiocarbone ont permis de montré que ces restes osseux datent du 11ème ou 12ème siècle. Un événement historique important de cette époque date de l'année 1190 lorsque des membres de la communauté juive ont été assassinés pendant des émeutes antisémites au début de la troisième croisade. Cependant Norwich avait été le témoin en 1144 d'une autre émeute antisémite lorsque la famille de Guillaume de Norwich a affirmé que des juifs étaient responsables de son meurtre. La possibilité que ces restes humains soient le résultat de ces émeutes antisémites est renforcée par la localisation du puits retrouvé au sud de l'ancien quartier juif de la ville.

Selina Brace et ses collègues viennent de publier un papier intitulé: Genomes from a medieval mass burial show Ashkenazi-associated hereditary diseases pre-date the 12th century. Ils ont séquencé le génome de six individus issus de l'ancien puits de Chapelfield. Ils ont également réalisé trois nouvelles datations radiocarbone dont le résultat indique une date comprise entre 1161 et 1216 qui renforce le lien avec l'événement historique de 1190:

2022_Brace_Figure1.jpg, sept. 2022

Parmi ces six individus il y a trois hommes et trois femmes. Trois des individus sont des sœurs: SB606 est une jeune fille de 10 à 15 ans, SB671 est une jeune adulte et SB605 est une enfant de 5 à 10 ans. Elles sont toutes les trois de l'haplogroupe mitochondrial: H5c2. De plus l'individu SB676 est également proche de ces trois sœurs car leurs parents respectifs semblent reliés au second degré. L'individu SB696 est également relié à ces personnes. Enfin l'individu SB604 montre de longs segments d'homozygotie suggérant qu'il pourrait être l'enfant d'un couple relié au premier degré.

Les auteurs ont ensuite réalisé une Analyse en Composantes Principales. Dans la figure ci-dessous les individus de Norwich sont représentés par des points noirs:

2022_Brace_Figure3.jpg, sept. 2022

Les résultats montrent que ces génomes se trouvent à proximité de ceux des populations d'Europe du sud et des populations juives. L’utilisation du logiciel qpAdm montre que les juifs Ashkénazes actuels peuvent être modélisés comme issus à 100% des anciens individus de Norwich. De plus les anciens individus de Norwich peuvent être modélisés comme issus d'un mélange génétique entre une population de Sicile (67%) et une population juive de Turquie (33%) sans aucun flux de gènes venu d'Europe de l'est. Ce résultat suggère que le flux de gènes d'origine est Européenne présent chez les Ashkénazes actuels date d'après l'époque des individus de Norwich.

D'autre part l'haplogroupe mitochondrial H5c2 est présent en majorité dans la population Ashkénaze. L'individu SB676 est un homme dont l'haplogroupe du chromosome Y E1b1b1b2a1b1a est situé sous E1b-M34 commun dans les populations sémites du Moyen-Orient. La branche E1b-M12332 proche, est présente à 11,7% dans la population Ashkénaze. De la même façon, les deux autres hommes sont de l'haplogroupe du chromosome Y J1a2a1a2d2b2a2b et T1a1a fréquents dans les populations du Levant.

Les Ashkénazes actuels descendent principalement de diasporas qui se sont installées dans diverses régions du nord-ouest et, plus tard, du centre et de l'est de l'Europe pendant la période médiévale. En tant que tels, ils représentent la population actuelle dont on s'attendrait à ce qu'elle soit génétiquement la plus similaire aux individus juifs de l'Angleterre médiévale. De plus, des sources historiques indiquent que la communauté juive de Norwich était des descendants de juifs ashkénazes de Rouen, en Normandie, qui ont été invités en Angleterre par Guillaume le Conquérant après 1066.

Deux individus (SB605 et SB676) ont les yeux marrons. Parmi ces deux individus, un a les cheveux sombres et l'autre les cheveux clairs. Un troisième individu (SB604) a les yeux bleus et les cheveux roux.

Les auteurs ont ensuite investigué la présence d'éventuelles maladies héréditaires parmi les six individus de Norwich. On sait que la population Ashkénaze est sujette à certaines maladies génétiques caractérisées par certaines allèles situées sur 159 positions du génome. Les individus de Norwich montrent des allèles associés à des désordres pathologiques sur 35 parmi ces 159 positions. Il est cependant important de noter qu'il peut y avoir des faux positifs. Les simulations probabilistes réalisées par les auteurs ont montré que quatre positions ont une forte probabilité d'avoir donné lieu à des maladies génétiques parmi les six individus de Norwich: la dyskinésie ciliaire primitive est présente chez l’individu SB676, le retard pubertaire est présent chez l'individu SB605, l’individu SB676 a une prédisposition au cancer et enfin la maladie d'Alpers ou déficit enzymatique mitochondrial est présente chez l'individu SB696.

lundi 26 septembre 2022

La migration des Anglo-Saxons

2022_Gretzinger_Figure1.jpg, sept. 2022

Le premier millénaire de notre ère a vu des changements démographiques, culturels et politiques majeurs en Europe dont la montée et la chute de l'empire Romain, des migrations importantes et l'émergence d'institutions médiévales qui ont structuré le monde moderne. La transformation post-Romaine de  […]

Lire la suite

dimanche 18 septembre 2022

Génomes mitochondriaux anciens en Sicile entre le début de l'Âge du Bronze et l'Âge du Fer

2022_Modi_Figure1.jpg, sept. 2022

La Sicile est l'une des principales îles de la Méditerranée. Elle est caractérisée par une variété de vestiges archéologiques, de cultures matérielles et de traditions reflétant l'histoire de son peuplement et des migrations depuis le Paléolithique. Ces dynamiques démographiques et culturelles  […]

Lire la suite

jeudi 15 septembre 2022

Continuité génétique, isolation et flux de gènes à la transition entre le Mésolithique et le Néolithique en Europe Centrale et Orientale

2022_Mattila_Figure1.jpg, sept. 2022

L'arrivée de l'homme moderne en Europe date entre 50.000 et 40.000 ans. Avant la transition Néolithique datée d'environ 8500 ans, l'Europe est habitée par des chasseurs-cueilleurs dont les premières études de paléo-génétique ont identifié deux groupes distincts: les chasseurs-cueilleurs de l'ouest  […]

Lire la suite

vendredi 2 septembre 2022

Investigation génétique dans l'histoire ancienne et médiévale du sud de l'Europe et de l'ouest de l'Asie

2022_Lazaridis3_Figure1A.jpg, sept. 2022

Le travail des anciens écrivains a fourni des aperçus du monde antique, des informations sur différents groupes, leur organisation politique, leurs coutumes, leurs relations et les conflits militaires. Cette tradition a ensuite été complétée par les fouilles archéologiques et a permis d'affiner nos  […]

Lire la suite

mercredi 31 août 2022

Changements démographiques en Anatolie au Néolithique

2022_Lazaridis2_Figure1.jpg, août 2022

Les études précédentes de paléo-génétique ont mis en évidence une forte différentiation des populations du Néolithique en Asie de l'ouest. Iosif Lazaridis et ses collègues viennent de publier un papier intitulé Ancient DNA from Mesopotamia suggests distinct Pre-Pottery and Pottery Neolithic  […]

Lire la suite

lundi 29 août 2022

Histoire génétique de l'Arc sud: la région qui relie l'Asie de l'ouest à l'Europe

2022_Lazaridis1_Figure1A.jpg, août 2022

Les Balkans et l'Anatolie sont souvent décris comme des régions périphériques de l'Europe et de l'Asie, plutôt que comme une région réunissant les deux continents. Iosif Lazaridis et ses collègues viennent de publier un papier intitulé: The genetic history of the Southern Arc: A bridge between West  […]

Lire la suite

mardi 23 août 2022

Le génome d'un individu de l'Âge du Bronze d'Ulug-depe dans le Turkménistan

2022_GV_Figure1.jpg, août 2022

L'Asie Centrale montre une forte diversité génétique, linguistique et ethnique. Aujourd'hui elle est peuplée par différents groupes appartenant à deux familles linguistiques: les Indo-européens composés par les Tadjiks et les Yaghnobis qui sont traditionnellement des agriculteurs sédentaires, et les  […]

Lire la suite

lundi 15 août 2022

Étude de la mobilité des populations de l'Âge du Bronze en Crète

2022_Richards_Figure1.jpg, août 2022

La Crète est peuplée de manière substantielle depuis le début du Néolithique. Sur le site archéologique du palais de Knossos, les premières occupations humaines remontent à la fin du Néolithique. En Crète de nombreuses recherches ont porté sur la transition entre la fin du Néolithique et l'Âge du  […]

Lire la suite

mercredi 10 août 2022

Diversité mitochondriale en Grèce durant le Néolithique

2022_Silva_Figure1.jpg, août 2022

Les dernières études de paléo-génétique ont dévoilé la diversité génétique et la structure de la population des chasseurs-cueilleurs et des fermiers du Néolithique en Europe et en Asie du sud-ouest, conduisant à une meilleure compréhension des processus de néolithisation. Les résultats ont montré  […]

Lire la suite

vendredi 5 août 2022

Famines, maladies, consommation de produits laitiers et tolérance au lactose en Europe

2022_Evershed_Figure1a.jpg, août 2022

Quand nos ancêtres ont commencé à consommer du lait d'animaux domestiques au début du Néolithique, ils ont déclenché un ensemble d'événements qui ont conduit les populations à devenir tolérantes au lactose. Les preuves archéologiques de consommation de produits laitiers obtenues à partir de  […]

Lire la suite

lundi 1 août 2022

Le génome d'un troisième Néandertal de la grotte Mezmaiskaya située au nord du Caucase

2022_Andreeva_Figure1.jpg, août 2022

Depuis plus de 300.000 ans Neandertal occupe l'Eurasie de l'ouest affectée par des fluctuations climatiques importantes. En Europe Centrale et de l'est, le Micoquien a duré entre 130.000 et 50.000 ans. Les études précédentes de paléo-génétique ont montré deux changements de populations Neandertales  […]

Lire la suite

jeudi 28 juillet 2022

Anciens génomes de Yersinia Pestis et Salmonella Enterica dans la Crète de l'Âge du Bronze

2022_Neumann_Figure1.jpg, juil. 2022

La grotte de Hagios Charalambos est situé sur le plateau de Lasithi en Crète orientale. Elle a été utilisée comme site funéraire entre la fin du Néolithique et le 18ème siècle av. JC. au Minoéen Moyen. Gunnar Neumann et ses collègues viennent de publier un papier intitulé: Ancient Yersinia pestis  […]

Lire la suite

lundi 18 juillet 2022

Le génome d'un chasseur-cueilleur du sud-ouest de la Chine

2022_Zhang_Figure1.jpg, juil. 2022

Les données génétiques et archéologiques montrent que l'homme moderne est entré en Asie du sud-est entre 65 et 50.000 ans. Ces premiers hommes sont les ancêtres des chasseurs-cueilleurs Hoabinhiens qui occupèrent la région jusqu'à il y a seulement 4000 ans. La grotte de Malu Dong située dans le  […]

Lire la suite

lundi 4 juillet 2022

L'ADN ancien révèle cinq migrations différentes en Micronésie et la structure matrilocale de la société de ses premiers habitants

2022_Liu2_Figure1.jpg, juil. 2022

Les hommes modernes ont peuplé l'Océanie proche depuis au moins 47.000 ans en commençant par l'Australie, la Nouvelle Guinée, l'archipel de Bismarck et les îles Salomon. Depuis seulement 3500 à 3300 ans, ils se sont installés en Océanie lointaine. Dans le sud-ouest du Pacifique les plus anciens  […]

Lire la suite

vendredi 1 juillet 2022

La transition néolithique dans les gorges du Danube en Serbie

2022_Hofmanova_Figure1.jpg, juil. 2022

Les gorges du Danube en Serbie sont situées dans le centre des Balkans et forment une zone de contact entre les populations Mésolithiques locales et les premiers fermiers arrivés d'Anatolie. Plus de 25 sites préhistoriques sont répertoriés dans cette région. Après une occupation à la fin du  […]

Lire la suite

vendredi 24 juin 2022

Anciens génomes sur un des premiers sites mégalithiques de la péninsule Ibérique

2022_Vijande-Vila_Figure1.jpg, juin 2022

Le Mégalithisme en Europe débute dans la première moitié du 5ème millénaire av. JC. en Bretagne, avant de se diffuser jusqu'à la péninsule Ibérique en suivant la côte Atlantique dans la seconde moitié de ce millénaire. A cette période peu de sites mégalithiques sont connus dans la péninsule  […]

Lire la suite

jeudi 23 juin 2022

ADN ancien sur le site rubané de Derenburg-Meerenstieg en Allemagne

2022_Childebayeva_Figure1C.jpg, juin 2022

La transition néolithique qui a permis aux hommes de passer d'un mode de subsistance de chasseurs-cueilleurs à celui d'agriculteurs est une des transformations en Eurasie de l'ouest qui a été la plus importante au niveau social, écologique et économique. Cela a entraîné une augmentation de la  […]

Lire la suite

vendredi 20 mai 2022

Anciens génomes de la fin du Néolithique à Malte

2022_Ariano_Figure1.jpg, mai 2022

L'importance du voyage sur la mer dans la préhistoire est claire au vu de la diffusion rapide de l'agriculture depuis le Proche-Orient le long des côtes Méditerranéennes jusqu'à la péninsule Ibérique, incluant la colonisation de Chypre dès 8600 av. JC. Cependant les considérations au sujet de la mer  […]

Lire la suite

vendredi 13 mai 2022

L'origine génomique des premiers fermiers du Néolithique

2022_Marchi_Figure1.jpg, mai 2022

Le processus de Néolithisation commence en Asie du sud-ouest il y a environ 11.700 ans au moment où les plantes et les animaux sont pour la première fois domestiqués. L'agriculture et l'élevage se sont sont ensuite diffusés en Europe le long de deux routes principales: les côtes Méditerranéennes et  […]

Lire la suite

- page 1 de 28