Fratrie dans un tumulus du Néolithique en Angleterre

Sur le site archéologique de Trumpington Meadows, situé à l'est de l'Angleterre, deux monuments adjacents ont été érigés autour de 3762 et 3648 av. JC. puis modifiés au début de l'âge du Bronze. Leur fouille a révélé la présence d'au moins trois squelettes dans le monument I:
2019_Scheib_Figure1.jpg

Deux des individus sont enterrés proche l'un de l'autre à l'extrémité sud de la chambre, alors que le troisième est situé dans la partie nord. Les mesures radiocarbones indiquent que le monument a été utilisé au Néolithique sur une durée comprise entre 50 et 75 ans.

Christiana Scheib et ses collègues viennent de publier un papier intitulé East Anglian Early Neolithic monument burial linked to contemporary Megaliths. Ils ont séquencé le génome des trois individus de ce monument, mais ont obtenu des résultats sur seulement les deux individus situés dans la partie sud du monument.

Les deux individus sont des hommes. Ils ont le même haplogroupe mitochondrial K1a et le même haplogroupe du chromosome Y: I2a-Y3709. De plus les deux individus sont deux frères. Leur génome se rapproche des autres individus du Néolithique de Grande Bretagne, de la péninsule Ibérique, de France ou de Suède.

Les auteurs ont ensuite analysé la longueur totale des segments homozygotes. Cette longueur est supérieure à 150 mb chez les deux frères ce qui est relativement élevé par rapport aux populations Néolithiques du continent ou des populations Européennes actuelles. Cependant, il n'y a pas de très longs segments, indiquant ainsi que leur longueur totale est due davantage à une faible taille de la population effective, qu'a une consanguinité dans leur famille.

L'analyse des traits phénotypiques montre que ces deux individus avaient les yeux marrons, les cheveux bruns et une peau de couleur intermédiaire. Ils étaient de plus intolérants au lactose.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://secher.bernard.free.fr/blog/index.php?trackback/395

Fil des commentaires de ce billet