La transition entre le Paléolithique Moyen et le Paléolithique Supérieur en Europe a vu le remplacement et l’absorption partielle de l'homme de Néandertal par l'homme moderne venu d'Afrique. Jusqu'à maintenant, les plus anciennes traces de l'homme moderne en Europe se trouvent au Royaume Uni dans la grotte de Kent datée entre 44.200 et 41.500 ans et à Cavallo en Italie datée entre 45.000 et 43.000 ans. Cependant, ces datations sont basées sur le contexte archéologique et non pas directement sur les vestiges humains.

La grotte de Bacho Kiro est localisée à 5km à l'ouest de la ville de Dryanovo en Bulgarie, sur les pentes Nord du massif des Balkans et à environ 70 km au sud du Danube. Les dépôts à l'intérieur recouvrent la fin du Paléolithique Moyen et le début du Paléolithique Supérieur.

2020_Hublin_FigureE1.jpg, mai 2020

A l'intérieur de cette grotte, les archéologues ont trouvé une molaire humaine (F6-620) dont les caractères anatomiques sont plus proches de ceux des hommes modernes, que des hommes de Néandertal, ainsi que six os humains déterminés par l'analyse de leur collagène. La datation directe effectuée sur ces vestiges humains a donné une valeur comprise entre 46.790 et 42.810 ans.

Les auteurs ont analyse le génome mitochondrial de la dent et de ces six os. Le résultat a montré que tous ces vestiges appartiennent à des hommes modernes. La dent et un des os ont le même haplotype qui appartient à la base de l'haplogroupe M avec deux mutations supplémentaires inconnues dans les différentes branches actuelles de M. Deux échantillons se situent à la base de l'haplogroupe N avec également deux mutations supplémentaires inconnues jusqu'à maintenant. L'haplotype identifié le plus proche de ces deux échantillons est celui de l'individu Oase1 en Roumanie. Un os a un haplotype qui appartient à la base de l'haplogroupe R sans mutation supplémentaire. Enfin le dernier échantillon appartient à l'haplogroupe U8 identifié au préalable dans différents sites du Paléolithique Supérieur. L'échantillon le plus proche est celui de Kostenki14:

2020_Hublin_Figure2.jpg, mai 2020

Ainsi, ces vestiges humains sont les plus anciens vestiges de l'homme moderne en Europe. L'estimation de l'âge de ces individus en fonction de leur ADN mitochondrial calibré par d'autres anciens individus, donne une valeur comprise entre 44.830 et 42.616 ans, en bon accord avec la datation estimée directement sur les ossements.

La faune associée à ces vestiges humains dans la grotte de Bacho Kiro, se répartie en 23 espèces dominées par le bison, les cervidés et les caprinés, ainsi que par des équidés. Il y a également des carnivores comme l'ours des cavernes. Des outils lithiques ont également été retrouvés dans la grotte et des éléments de parures comme une perle en ivoire et des pendentifs perforés faits à partir de dents d'animaux.